arrowAccueil

Menu principal
Accueil
Edito
Nous contacter
L'Edito d'Olivier
News
- - - SITES- - - -
ARTVISION
nous ne sommes pas seuls
OVNIS
Secretebase
Site de J.P. Petit
Derniers articles

0001.jpg

 

Articles les plus lus
Inscription à la Newsletter

Attention: votre inscription ne sera effective qu'une fois validé le mail reçu à votre adresse.

Your registration will only be effective once validated the mail received at your address.






Connexion Membres





Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous
1143153 Visiteurs

 

 
Elizondo
Écrit par Jean   
27-10-2017

Une semaine après avoir quitté le Pentagone, un haut gradé du gouvernement américain confirme la présence extraterrestre sur Terre (Source: stop mensonges  )


 "Oui, il y a eu un vaisseau accidenté et les corps ont été retrouvés. . . . Nous ne sommes pas seuls dans l'univers, ils viennent ici depuis longtemps. Il se trouve que j'ai le privilège d'être impliqué dans le fait que nous avons été visités sur cette planète, et que le phénomène des OVNI est réel "(source) (source) (source). Qui est ce haut responsable qui a" sifflé le coup de sifflet "sur la réalité des Objets Volants Non Identifiés (OVNI)? Il s'appelle Luis Elizondo, et il est l'actuel directeur de la sécurité mondiale et des programmes spéciaux de l'Académie To The Stars, récemment lancée.

Elizondo n'est qu'une des nombreuses personnes prestigieuses à rejoindre l'académie. Officier de carrière en renseignement, il a travaillé dans l'Armée de terre américaine, au ministère de la Défense et au National Counter intelligence Executive, et il a été directeur du renseignement national. Il a également géré la sécurité de plusieurs projets sensibles pour le compte du gouvernement américain en tant que directeur du personnel de gestion spéciale des programmes nationaux.

Au cours des dix dernières années de sa carrière, Elizondo "a dirigé un programme d'identification des menaces aérospatiales délicates axé sur les technologies aériennes non identifiées" où il a appris que, comme il le mentionne dans la vidéo ci-dessous à environ 20 minutes à 50 secondes,"le phénomène est bien réel.

To The Stars a pour but de faire connaître la réalité des OVNI au public. Certains de ces objets exécutent des manœuvres et se déplacent à des vitesses qui défient notre compréhension de la physique, et Elizondo n'est qu'une des nombreuses personnes qui tentent de sensibiliser le public à ce sujet. Comme l'explique Leslie Keen, auteure et journaliste à succès du New York Times, dans un article qu'elle a écrit pour le Huffington Post:

Quelque chose d'extraordinaire a été révélé aujourd'hui. D'anciens hauts fonctionnaires et scientifiques de haut niveau ayant une profonde expérience noire, qui sont toujours restés dans l'ombre, se sont présentés sur une plate-forme. Ces initiés entretiennent des liens de longue date avec les organismes gouvernementaux qui peuvent avoir des programmes d'enquête sur les phénomènes aériens non identifiés (UAP/UFO). L'équipe comprend un vétéran de 25 ans de la Direction des opérations de la CIA, un directeur des programmes Lockheed Martin pour les systèmes avancés à "Skunk Works", et un ancien sous-secrétaire adjoint à la Défense pour le renseignement.

Keen décrit la rencontre avec Elizondo une semaine après sa démission du Pentagone pour travailler à l'académie, en disant: "Bref, moins de deux semaines après avoir quitté le Pentagone, Luis Elizondo a confirmé que les OVNIs sont réels; ils existent, et ils ont été officiellement documentés. Quelqu'un peut-il contester ce fait maintenant, étant donné d'où vient cet homme et ce qu'il sait?"

Ce qui est formidable dans cette initiative, c'est qu'elle met l'accent sur la mise en lumière de ces technologies et la sensibilisation à la manière dont elles peuvent être utilisées pour faire avancer l'humanité. Bien que la technologie ne soit pas la réponse à tous nos problèmes, mais plutôt la conscience derrière la technologie et la façon dont nous l'utilisons, les OVNIs présentent un certain nombre de questions, dont les systèmes de propulsion.

Pas de commentaire pour cet article
Dernière mise à jour : ( 27-10-2017 )
 
L'air force capture une soucoupe!
Écrit par Jean   
01-04-2007
RAAF Captures Flying Saucer On Ranch in Roswell Region
(Article en anglais, Commentaires en francais et traduction à la fin de l'article de presse)
MAJ 19/09/2017 Harry TRUMANN a été sur le site...truman.jpeg
Le président Harry Truman aurait visité le site du crash de Roswell en juillet 1947, juste après que l’incident ait eut lieu. Ces révélations ont été faites à un témoin par son oncle, garde-corps du président américain durant cette période.
Un haut responsable militaire aurait promis au président américain qu'il n'y aurait plus aucune trace de l'accident.

Ces allégations ont été réalisées ce mois-ci ( septembre 2017 ) au MUFON américain.

Dans leur rapport, une source anonyme déclare :
 
« Mon oncle était le garde du corps d’Harry Truman en 1947. »

« Ils sont tous deux allés à Roswell à la demande du président Truman en Juillet 1947 »

« Mon oncle a rapporté avoir vu le Major Easley sur le site de l'accident. »

« Le Major Easley a promis au Président qu’aucun élément autour de l’incident ne demeurerait. »



Après enquête, il semblerait que le rapporteur du MUFON soit William Sells, de Noblesville dans l’Indiana, et dont le profil décrit un retraité "spécialiste" de l'Agence nationale de sécurité (NSA). Il y est mentionné que son oncle Wayne Schell avait été le garde du corps personnel du président Truman.

Pour en revenir au rapport du MUFON, il semblerait qu’ « Harry et lui aient quitté la Maison Blanche en direction du site de l'accident à Roswell avant que Truman ne se rende sur l’Andrews Air Force Base (dans le comté de Prince George, Maryland) pour voir les débris.

« Les services secrets auraient mis en scène un double du président, dans le cadre de l’Opération Doppelganger, afin que la presse ne connaisse pas l'emplacement réel d’Harry Truman. »

« Au début, je ne le croyais pas (M. Schell) jusqu'à ce que nous ouvrions son Footlocker militaire après sa mort en 1969. »

Il explique que son oncle a vécu à Middletown, dans l’Indiana, puis entretenu une ferme laitière après avoir travaillé dans les services secrets.

Il a ajouté : « Il m'a dit que le crash de Roswell était d’origine extraterrestre et que l'armée avait nettoyé le site. »

« Ils se sont rencontrés avec un major dénommé Edward Easley présent sur le site, avant de promettre à Truman qu’il ne resterait rien des débris et qu’aucune information ne filtrerait à ce sujet. »

L’information concernant l’implication du major Edwin Easley autour du site de l’incident de Roswell avait déjà été mise en évidence par le milieu ufologique américain.

MAJ 18/07/2011 Preuve irréfutable du crash de ROSWELL
Voir également l'édito d'Olivier à ce sujet

Résumé des faits:
en juillet 1947, le 1 pour etre précis, un objet s'écrase près de ROSWELL.
Le 7, une opération militaire ultra secrète est diligentée pour " nettoyer" le terrain et récupérer tout les débris.
Le 8, une première édition du " Rosswell daily Record", jounal local fait état  de la capture d'une "soucoupe volante".
Le major Jesse MARCEL, officier supérieur de l'armée de l'air des états unis confond ( lol) un vehicule extra terrestre avec les restes en tissus metallisé d'un ballon sonde.( Ou peut être est-ce l'inverse...)
D'ailleurs, en 1970 il confirmera " off record" , avoir eu affaire à " une chose inconnue, étrangère à ce monde".
Nos voisins Anglais ont déclassifié récemment leurs archives sur le sujet ovni ( http://nationalarchives.gov.uk/pdfs )
Et, on peut trouver l'archive defe-24-2023-1-1 (lien téléchargeable au format PDF), où, à partir de la page 183 le compte rendu des opérations militaires effectuées sur le site de Rosswell, les 4 cadavres de petits être récupérés, etc ... tout y est.ri.jpeg
Vous trouverez même la liste et les noms des 12 men in black du MJ12, un glossaire sur la conduite à tenir en cas de crash d'ovni, la nomenclature des récupérations et les sites ou l'on doit convoyer ces restes...
Il faut savoir qu'à l'époque tout ceci a été immédiatement classifié bien au dessus du " top secret, ce qui en limitait la connaissance à une poignée de personnes...dont le président des états unis... mais pas forcément ses succésseurs.( Les américains qui ont beaucoup d'humour, l'ont mis en image dans le film " indépendance day")
Written By: Roswell Daily Record, July 8, 1947
Posted: 7/8/1947

No Details of Flying Disk Are Revealed
Roswell Hardware Man and Wife Report Disk Seenroswell-np-1.jpg

The intelligence office of the 509th Bombardment group at Roswell Army Air Field announced at noon today, that the field has come into possession of a flying saucer.

According to information released by the department, over authority of Maj. J. A. Marcel, intelligence officer, the disk was recovered on a ranch in the Roswell vicinity, after an unidentified rancher had notified Sheriff Geo. Wilcox, here, that he had found the instrument on his premises.

Major Marcel and a detail from his department went to the ranch and recovered the disk, it was stated.

After the intelligence officer here had inspected the instrument it was flown to higher headquarters.

The intelligence office stated that no details of the saucer's construction or its appearance had been revealed.

Mr. and Mrs. Dan Wilmot apparently were the only persons in Roswell who saw what they thought was a flying disk.

They were sitting on their porch at 105 South Penn. last Wednesday night at about ten o'clock when a large glowing object zoomed out of the sky from the southeast, going in a northwesterly direction at a high rate of speed.

Wilmot called Mrs. Wilmot's attention to it and both ran down into the yard to watch. It was in sight less then a minute, perhaps 40 or 50 seconds, Wilmot estimated.

Wilmot said that it appeared to him to be about 1,500 feet high and going fast. He estimated between 400 and 500 miles per hour.

In appearance it looked oval in shape like two inverted saucers, faced mouth to mouth, or like two old type washbowls placed, together in the same fashion. The entire body glowed as though light were showing through from inside, though not like it would inside, though not like it would be if a light were merely underneath.

From where he stood Wilmot said that the object looked to be about 5 feet in size, and making allowance for the distance it was from town he figured that it must have been 15 to 20 feet in diameter, though this was just a guess.

Wilmot said that he heard no sound but that Mrs. Wilmot said she heard a swishing sound for a very short time.

The object came into view from the southeast and disappeared over the treetops in the general vicinity of six mile hill.

Wilmot, who is one of the most respected and reliable citizens in town, kept the story to himself hoping that someone else would come out and tell about having seen one, but finally today decided that he would go ahead and tell about it. The announcement that the RAAF was in possession of one came only a few minutes after he decided to release the details of what he had seen.

Mac Brazel, propriétaire d'un ranch près de Roswell, découvre des débris sur ses terres, et prévient la base militaire la plus proche. Un jeune militaire du Roswell Army Air Field (RAAF) fait alors un premier communiqué de presse, où il annonce qu'ils ont découvert une soucoupe volante ("flying disc") crashée près d'un ranch à Roswell, déclenchant un fort intérêt de la part des médias. L'« observation » originelle du phénomène OVNI, celle de Kenneth Arnold, ayant eu lieu un mois plus tôt et ayant eu un écho important dans la presse, les soucoupes volantes étaient dans l'esprit de tous, y compris des jeunes militaires. Le lendemain, le commandement général de la base publie un rectificatif, annonçant que la soucoupe volante était seulement un ballon-sonde. Une conférence de presse est organisée dans la foulée, exposant aux journalistes des débris provenant de l'objet crashé et confirmant la thèse du ballon. L'affaire tombe alors dans l'oubli pendant une trentaine d'année, même parmi les chercheurs d'OVNI.

Mais en 1978, le major Jesse Marcel, impliqué dans la récupération des débris de 1947, avoua à l'ufologue Stanton T. Friedman sa conviction que les militaires avaient en réalité caché la découverte d'un vaisseau spatial. Son histoire circula parmis les amateurs d'OVNI, figurant même dans des revues d'ufologie. En février 1980, le National Enquirer conduisit sa propre interview du major Marcel, attirant l'attention mondialement sur l'incident de Roswell. D'autres témoins et rapports sortirent de l'ombre au fil du temps, ajoutant de nouveaux détails à l'histoire. Par exemple, une grande opération militaire se serait déroulée à l'époque, visant à retrouver des morceaux d'épave, ou encore des aliens, sur pas moins de 11 sites, ou encore des témoignages d'intimidation sur des témoins. En 1989, un entrepreneur de pompes funèbres à la retraite, Glenn Dennis, affirma que des autopsies d'extra-terrestres étaient conduites dans la base de Roswell.

Mon avis personnel est qu'un personnage du grade de major de l'armée américaine n'a pas pu confondre une soucoupe volante et les débris d'un ballon, même top secret. Par ailleurs, le communiqué du journal met l'accent sur l'accaparation d'une soucoupe par l'armée de l'air, cela va au delà de la simple observation visuelle.

Le premier communiqué de la presse était le bon, la désinformation vint après et l'on connait aujourd'hui le succès qu'elle a eu, au delà de toute espérance...

tableau.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Traduction de l'article:

Pas de commentaire pour cet article
Dernière mise à jour : ( 19-09-2017 )
Lire la suite...
 
lune
Écrit par Jean   
15-11-2011


Cet article a été débuté le 15-11-2011 et enrichi et réactualisé le 14décembre 2016,et le 27 ( fin d"article).

Pourquoi, depuis 1972, ne sommes nous jamais retournés sur la lune?

"SEUL LE FANTASTIQUE A DES CHANCES D' ÊTRE VRAI"

Pierre Teilhard de Chardin 1217.jpg

 

Le président George Bush Jr avait promis d'envoyer des hommes sur la Lune d'ici 2020. L'ancien président américain Barak Obama a annulé le  projet de Bush de retourner sur la Lune, en visant Mars à moyen terme, quand au président Trump, il souhaite augmenter le budget de la Nasa sur cette question et renvoyer l'homme sur la Lune.

Il compte également "libérer la Nasa" de ses obligations "logistiques sur les activités d'orbites basses". "A la place, nous allons nous recentrer sur les missions d'explorations spatiales", a déclaré Donald Trump, lors d'un meeting en octobre 2016.

Pour Fred Idylle, c'est encore plus simple, les missions Apollo n'ont jamais été sur la lune, les photos Apollo sont un Hoax et tout a été filmé en studio: voir son site ARTVISION http://www.artivision.fr/Ameriquechocretour.html

 

Peut être que c'était une mauvaise idée de penser que la lune nous appartenait.. Ou alors, ceux qui grattent et creusent le sol, la haut, ont fini d'extraire ce qu'il recherchaient....De toutes façons, cela nous coute beaucoup plus cher aujourd'hui d'être en orbite basse avec l'ISS que l'ensemble du programme apollo sic! ( Voir en bas d'article les couts réactualisés)

Stephen Hawking a une autre approche,  pour lui le désintéressement pour la lune est de nature économique:

stephen-hawking-387288.jpg"Nous avons pensé que l’espace méritait un gros effort dans les années 60. En 1962, le président Kennedy a engagé les États-Unis à envoyer un homme sur la Lune d’ici la fin de la décennie. Ceci a été réalisé à temps par la mission Apollo 11 en 1969. La course à l’espace a contribué à créer une fascination pour la science et a conduit à de grands progrès dans la technologie, y compris les premiers circuits intégrés à grande échelle qui sont la base de tous les ordinateurs modernes.

Cependant, après le dernier atterrissage sur la Lune en 1972, sans les plans futurs pour le prochain vol spatial habité, l’intérêt public dans l’espace a décliné. C’est allé avec un désenchantement général de la science en Occident parce que bien qu’elle ait apporté de grands bénéfices, elle n’a pas résolu les problèmes sociaux qui occupent de plus en plus l’attention du public."

Oui, mais ceci est invalidé par le cout énorme de l'ISS, même face à l'ensemble du programme Apollo...

 

Et puis il y a ça: apollo11logo.gif

Extrait de la transmission radio entre appolo 11 et houston:

NASA : "Qu'est ce qu'il y a ? Contrôle de la mission appelle Apollo 11..."

Apollo 11  (Amstrong): "Ces "bébés" sont monstrueux, Monsieur ! Enorme ! OH MON DIEU ! Vous ne le croiriez pas ! Je vous le dis il y a d'autres engins spatiaux là-bas, alignés de l'autre côté au bord du cratère ! Ils sont sur la Lune et nous regardent !"

Neil Armstrong a également déclaré dans  un interview :

Armstrong : "C'était incroyable, bien sûr nous avons toujours su qu'il y avait une possibilité, le fait est que nous avions été prévenus ! (Par les étrangers). Il n'a jamais été question alors d'une station spatiale ou d'une ville sur la lune."

"Que voulez-vous dire : prévenus ?"

Armstrong: "Je ne peux pas entrer dans les détails, sauf pour dire que leurs vaisseaux sont largement supérieurs aux nôtres en termes de taille et de la technologie - Mec, ils étaient immenses !... Et menaçants ! Non, il n'a jamais été question d'une station spatiale". (Sur la lune ...)

armstrong.jpg

Original: A certain professor, who wished to remain anonymous, was engaged in a discussion with Neil Armstrong during a NASA symposium.

Professor: What REALLY happened out there with Apollo 11?

Armstrong: It was incredible, of course we had always known there was a possibility, the fact is, we were warned off! (by the Aliens). There was never any question then of a space station or a moon city.

Professor: How do you mean "warned off"?

Armstrong: I can't go into details, except to say that their ships were far superior to ours both in size and technology - Boy, were they big!... and menacing! No, there is no question of a space station.

Professor: But NASA had other missions after Apollo 11?

Armstrong: Naturally. NASA was committed at that time, and couldn't risk panic on Earth. But it really was a quick scoop and back again.

Armstrong confirmed that the story was true but refused to go into further detail, beyond admitting that the CIA was behind the cover-up. (thanks to BBS)

 

Pourquoi auraient-ils voulu nous avertir de rester à l'écart, parce qu'ils ne veulent pas que nous interférions dans leurs études ! Ils ne veulent pas que nous sachions ce qu'ils font là-bas. Ainsi, depuis 1975, nous nous sommes bien gardés de nous-mêmes de ne pas nous aventurer trop loin. Quoi que ce soit qu'aient pu voir Neil et les autres astronautes.



 
 

"Que c'est il REELEMENT passé là-bas avec Apollo 11 ?"

Article initial sur la lune, maj chiffrage détaillé du programme appolo, et coüt réactualisé de l'ISS.

 

facecache.jpg

La face cachée de la Lune est l'hémisphère de la Lune qui est en permanence tourné dos à la Terre, l'autre côté étant nommé face visible de la Lune. En effet, un seul et même côté de la Lune est visible depuis la Terre, car la Lune possède une période de rotation égale à sa période de révolution (27,3217 jours), phénomène appelé rotation synchrone. Le côté complémentaire est donc invisible depuis la Terre, et n'a été photographié et cartographié que grâce aux sondes spatiales, la première étant la sonde soviétique Luna 3 en 1959. Les premiers hommes à l'apercevoir directement furent l'équipage de la mission Apollo 8 en orbite autour de la Lune en 1968. Le terrain rugueux est remarquable aussi bien par la multitude de fcl2.jpgcratères que par sa pauvreté en maria lunaires. Cette face cachée possède également le plus large cratère d'impact connu du système solaire : le bassin Pôle Sud-Aitken. On l'a proposée pour accueillir un radiotélescope géant, au motif qu'il y serait protégé des interférences possibles venues de la Terre. (Wikipédia)

Maintenant, la veritable question qu'il faut se poser est:

pourquoi en 2011 ( voire en 2016...) ,avec les moyens techniques actuels, on ne dispose, pour le grand public que de photos floues en basse résolution et la pluspart du temps en noir et blanc.

La sonde américaine clémentine a cartographié la lune en 1994 avec des moyens techniques modernes... ou sont les images??

Ensuite, pourquoi ne sommes nous ( les USA) pas retournés sur la lune depuis les années 1970: on se contente d'une station spatiale en orbite basse qu'il faut remonter de temps en temps et qui, de toutes façons finira par nour retomber sur la g....e!

J'ai lu le livre de notre astronaute national qui  évoque, avec juste raison, l'abandon incompréhensible des vols vers la Lune. Certes, l'exploration par l'homme était assez coûteuse, mais les Russes, avec leur "Lunokhod" avaient démontré la facilité de l'exploration de avt_patrick-baudry_8131.jpegnotre satellite à l'aide de robots "télécommandés en direct". En effet, la Lune n'étant distante que de 400.000 km, il est tout à fait possible de piloter une de ces "poubelles roulantes", montées sur chenillettes, à partir d'une simple console, à Terre. Depuis ce poste de contrôle on peut piloter des recueils d'échantillons, des lunokhod.jpegforages assez profonds, négocier des études sismiques. On aurait pu s'aventurer sur la face cachée de notre satellite. Nous n'en connaissons finalement pas grand chose. Même si la Lune est a priori dépourvue d'atmosphère, de vie, même si c'est un monde essentiellement minéral, des surprises auraient été possibles (alors qu'à partir d'une station comme ISS il n'y en a point sauf quelques débris de la poubelle satellisée résultant de nos tentatives humaines ). A terme, il aurait été tout à fait possible, comme le souligne Patrick Baudry, d'installer une station internationale permanente sur la Lune, qui n'est à quatre jours de la terre (contre  plus d'un an pour Mars). Les roches lunaires contiennent des oxydes. Comme la Lune reçoit une quantité importante d'énergie solaire, une usine d'extraction d'oxygène et de toutes autres sortes d'atomes aurait pu être montée sur l'astre sélène, préfigurant l'installation de l'homme dans d'autres lieux plus éloignés, à l'intérieur du système solaire. Même réduite d'un facteur six, la pesanteur lunaire permet à l'homme d'échapper à la déminéralisation et en règle général aux différents inconvénients de l'impesanteur.
...En les plaçant à quelques distance de la station, des véritables expériences "dans le vide spatial" aurait pu être développées. La faible pesanteur lunaire et l'absence d'atmosphère permettraient en outre, assez rapidement, de mettre en oeuvre des systèmes de lancement sur rail, en utilisant de simples moteurs électriques cathedrale.jpglinéaires.

Il faut savoir aussi que l' ISS a coûté 150 milliards de $ ( au 1-12-2016) contre 129 milliards (seulement..., réactualisé 2016, 22,7 milliards de l'époque) pour l'ensemble du programme apollo.... étonnant non?

Ou bien alors.... et là cela devient une hypothèse sérieuse... quelque chose ou quelqu'un nous interdit d'y retourner.

Ce qui est certain c'est qu'il y a eu une activité car des vestiges surprenants ont été filmés par les dernières missions apollo...( Ce qui suit a été nommé " la cathedrale " par les astronautes )

 

COUT PROGRAMME APOLLO

 


Nombre
     
LAUNCH COMPLEX 39 dont 1 035 000 000  
Vehicle Assembly Building 89 000 000  
Equipements intérieur 63 000 000  
Terrain Merritt Island 72 000 000 64 000 h
Installations au sol 800 000 000  
Crawler transporter 11 000 000 2
     
Saturn 5 190 000 000 13+3
Command & Service Module 55 000 000 11+6
Lunar Module 40 000 000 11
Lunar Rover Vehicle 2 000 000 3+8
Station ALSEP 138 000 000 6
Scaphandres lunaire 35 000  
Frais de controle 65 000 000  
     
COUT GLOBAL 22 700 000 000  
dont développement lanceur 9 100 000 000  
Coût mission Apollo 8 335 000 000  
Coût mission Apollo 12 350 000 000  
Personnel   26500
Personnel LCC KSC   500
Personnel MCC Houston   1500
Radio navires dans le monde   4
Avions communication vol   5
Stations sol étranger   13
Navires en position sur océan  

7

 

Le long de plusieurs kilomètres, d' énormes dômes transparents sur les sous - sols massifs, de nombreux tunnels et autres constructions font les scientifiques à reconsidérer leurs opinions concernant les problèmes lunaires. Comment la Lune est apparue et les principes de son tour autour de la Terre posent encore un grand problème pour les scientifiques.

Certains objets partiellement détruits sur la surface lunaire ne peuvent pas être placés parmi les formations géologiques naturelles, car ils sont d'organisation complexe et de structure géométrique. Dans la partie supérieure de Rima Hadley, non loin de l'endroit où l'Apollo-15 avait atterri, une construction entourée d'un mur en forme de D-haut a été découvert.

À partir de maintenant, différents artefacts ont été découverts dans 44 régions. La NASA Goddard Space Flight Center, l'Institut planétaire Houston et les spécialistes de la banque d'informations spatiales étudient les régions.

Des fouilles mystérieuses en forme de terrasse de la roche ont été découvertes près du cratère Tiho. Les fouilles hexaédriques concentriques et l'entrée des tunnels du côté de la terrasse ne sont pas des résultats de processus géologiques naturels; Au contraire, ils ressemblent beaucoup à des mines à ciel ouvert. Un dôme transparent élevé au-dessus du bord du cratère a été découvert près du cratère Copernic.

Le dôme est inhabituel car il est rougeoyant blanc et bleu de l'intérieur. Un objet assez inhabituel, rare même pour la Lune, a été découvert dans la partie supérieure de la zone de l'Usine. Un disque d'environ 50 mètres de diamètre se dresse sur un sous-sol carré entouré de murs de rhombes. Sur la photo, à proximité du rhombi, on peut également voir un embrasure rond foncé dans le sol, qui ressemble à une entrée dans un caponier souterrain.

Il y a une zone rectangulaire régulière entre l' usine et le cratère Copernic , qui se trouve à 300 mètres de large à 400 mètres de long.

Apollo-10 astronautes ont fait un tableau unique ( de AS10-32-4822 ) d'un objet long d' un mile de Castle appelé, qui est suspendu à la hauteur de 14 kilomètres et jette une ombre distincte sur la surface lunaire. L'objet semble être constitué de plusieurs unités cylindriques et d'une grande unité conjonctive. Structure interne poreuse du château est clairement visible dans une des images, ce qui donne l'impression que certaines parties de l'objet sont transparents.

Comme il s'est avéré lors de la séance d'information où de nombreux scientifiques de la NASA étaient présents, lorsque Richard Hoagland avait demandé originaux des photos du château pour la deuxième fois, aucune photo n'a été trouvée. Ils ont disparu , même dans la liste des images faites par l'équipage d' Apollo-10. Seules les images intermédiaires de l'objet ont été trouvées dans les archives, qui malheureusement donut décrire la structure interne de l'objet.

Quand l'équipage d'Apollo-12 a atterri sur la surface lunaire, ils ont vu que l'atterrissage était observé par un objet pyramidal semi-transparent. Il était accroché juste plusieurs mètres au-dessus de la surface lunaire et a scintillé avec toutes les couleurs d'arc-en-ciel contre le ciel noir.

En 1969, lorsque le film sur les astronautes voyageant sur la mer des tempêtes a été démontré (les astronautes ont de nouveau vu les objets étranges, plus tard appelés «lunettes rayées»), la NASA a enfin compris quelles conséquences ce genre de contrôle pourrait apporter.

L' astronaute Mitchell répond à la question sur ses sentiments après un retour réussi ce qui suit:

"Mon cou continue à souffrir car je devais constamment tourner la tête autour parce que nous avons senti que nous n'étions pas seuls là-bas. Nous n'avions pas d'autre choix que de prier.

Johnston, qui a travaillé au Centre spatial de Houston et a étudié des photos et des documents vidéo fait au cours du programme Apollo, a discuté des artefacts avec Richard Hoagland et dit, la direction de la NASA était terriblement contrariée par le grand nombre d'anomalies, la lune. On a même dit que les vols pilotes vers la Lune pouvaient être interdits dans le réseau des programmes.

Les chercheurs s'intéressent particulièrement aux structures anciennes ressemblant à des villes partiellement détruites. Le tir orbital révèle une géométrie étonnamment régulière de constructions carrées et rectangulaires. Ils ressemblent à nos villes terrestres vues de la hauteur de 5-8 kilomètres. Un spécialiste du contrôle de mission a commenté les images:

"Nos gars ont observé des ruines des villes lunaires, des pyramides transparentes, des dômes et Dieu sait quoi d'autre, qui sont actuellement cachés à l'intérieur des coffres de la NASA, et se sentait comme Robinson Crusoé quand il est soudainement tombé sur des empreintes de pieds nus humains sur le sable du île déserte."

Que disent les géologues et les scientifiques après avoir étudié les images des villes lunaires et d'autres objets anormaux? Ils disent que ces objets ne peuvent pas être des formations naturelles.

"Nous devons admettre qu'ils sont artificiels, surtout les dômes et les pyramides. "

L'activité raisonnable d'une civilisation étrangère s'est montrée inattendue près de nous. Nous n'étions pas prêts pour cela psychologiquement, et certaines personnes croient à peine qu'ils sont vrais même maintenant.

Pas de commentaire pour cet article
Dernière mise à jour : ( 28-12-2016 )
 
<< Début < Précédente 1 2 Suivante > Fin >>

Résultats 1 - 4 sur 7
 

Translation

Différents intervenants et illustrations que vous rencontrerez dans ce site.
Dossiers
0.001%
Projet Cristal Knignt
Lune
Medvedev
Ovni à Saintes
Ovni baltique
Tablettes mayas
Deimos
Evolution
apollo20
Le chevalier noir
Conférence Ovni Washington
Crop circles
Moteur Vasimir
Initiative CE-5
Univers jumaux
La Z machine de Sandia
Barcelone
Brieffing Reagan
Revelations
Balises
Mack Celland
Edgar Mitchell
Zone 51
Bds JPP Téléchargeables
Comment volent les soucoupes ?
L'air force capture une soucoupe !
Les révélations de CORSO
La z-machine
La Z-machine Française
Enquete sur les ovnis (JPP) téléchargeable
Clifford Stone
Conspiration d'Orion
lettre ouverte au président
Combien de planetes?
Paul Hellyer
- - - - - - -
Stats.
tesla 1
tesla 2
tesla 3
videos
Ufosciences
mhd et univers gémellaires
Soucoupe Ontario
Soucoupe en chine
Vidéo Russe déclassifiée
Conference Jean Pierre PETIT
Conférence JPP 2002
Témoignages de pilotes
Temoignages ovnis2
Temoignages ovnis3
Confidences CORSO partie 1
Confidences CORSO partie 2
Debris ROSWELL
Debris Roswell (2)
Autopsie Alien ?
Area51
- - FAKES avérés- - -
SOUCOUPES en patrouille ( Haïti)
Sondage
Pour vous les ovnis sont ils une réalité
 

 

© 2017 banlin