Banlin.fr

frzh-CNnlendeelitjaptrues

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | 22 | 23 | 24 | 25 | 26 | 27 | 28 | 29 | 30 | 31 | 32 | 33 | 34 | 35 | 36 | 37 | 38 | 39 | 40 | 41 | 42 | 43 | 44 | 45 | 46 | 47 | 48 | 49 | 50 | 51 | 52 | 53 | 54 | 55 | 56 | 57 | 58 | 59 | 60 | 61 | 62 | 63 | 64 | 65 | 66 | 67 | 68 | 69 | 70 | 71 | 72 | 73 | 74 | 75 | 76 | 77 | 78 | 79 | 80 | 81 | 82 | 83 | 84 | 85 | 86 | 87 | 88 | 89 | 90 | 91 | 92 | 93 | 94 | 95 | 96 | 97 | 98 | 99 | 100 | 101 | 102 | 103 | 104 | 105 | 106 | 107 | 108 | 109 | 110 | 111 | 112 | 113 | 114 | 115 | 116 | 117 | 118 | 119 | 120 | 121 | 122 | 123 | 124 | 125 | 126 | 127 | 128 | 129 | 130 | 131 | 132 | 133 | 134 | 135 | 136 | 137 | 138 | 139 | 140 | 141 | 142 | 143 | 144 | 145 | 146 | 147 | 148 | 149 | 150 | 151 | 152 | 153 | 154 | 155 | 156 | 157 | 158 | 159 | 160 | 161 | 162 | 163 | 164 | 165 | 166 | 167 | 168 | 169 | 170

Previous ◁ | ▷ Next

Maria Orsic: La société du Vril et le crash ovni de Freiburg en 1936

mariaorsicMaria Orsic, aussi connue sous le nom de Maria Orschitsch était une célèbre médium devenue par la suite le  chef  de la Vril Gesellschaft. Tout a commencé les messages extraterrestres, les contacts des étrangers et les ovnis dans les temps modernes. Le phénomène OVNI, les premiers contacts avec des extraterrestres de civilisations au-delà de notre système solaire, et les messages  psychiques  extraterrestres, tout a commencé avec un mouvement occulte métaphysique-mystique-psychique créé  par Maria Orsic en 1917,dans  un milieu particulier  nageant dans l’occultisme , et  cette femme très mystérieuse ,fondatrice  de la Vrilerinnen (La société du  Vril ). Tout cela fut fondé sur la base de messages qu’elle recevait par écriture automatique des extraterrestres d’Aldebaran (Alpha Tauri), qui contiennent des données techniques et des instructions précises sur la façon de construire une superbe    machine volante  que nous appellerons « disque volant » ,que des journalistes désigneront  sous le nom  de soucoupe volante et que tout récemment nous appelons « objet volant non-identifié (OVNI). Maria Orsic est née le 31 Octobre 1895 à Zagreb, en Croatie. Elle remet en place les longs cheveux des Grandes Prêtresses..

Peut-être que  les cheveux longs  sont devenus un signe de reconnaissance  de la  société du  Vril dans son ensemble.

A Munich, Maria était en contact avec la Thulé Gesellschaft et bientôt elle a créé son propre cercle avec Traute A. de Munich et plusieurs autres amies: la « Gesellschaft für Alldeutsche  Métaphysique»,le  nom officiel de la Vril Gesellschaft. Toutes étaient des jeunes filles, qui, entre autres choses étaient contre la mode résultant des courtes coiffures pour les femmes,à l’époque. Les deux Maria et Traute étaient de  belles jeunes femmes  avec des cheveux très longs, Maria était blonde et Traute était brune. Elles avaient des queues de cheval longues, une coiffure très rare à cette époque. Cela est devenu une caractéristique disctinctive à toutes les femmes qui ont intégré  la Société du Vril qui s’est maintenue jusqu’au mois de mai 1945. Elles croyaient que leurs longs cheveux agissaient  comme des antennes cosmiques qui leur permettraient  de recevoir  des communications  extraterrestres …et de l’ au-delà. En public, cependant, elles n’ont presque jamais exposées leurs cheveux en queue de cheval . Pour l’identification, les membres du  Vril (également appelés « Vrilerinnen ») portaient un disque qui a représenté les deux médiums: Maria Orsic et Sigrun.

En Décembre 1919, un petit groupe de personnes du Groupe  Thulé, de la Société du Vril et et de la  DHvSS (Hommes de la pierre noire) louèrent  une loge d’un  petit forestier dans les environs de Berchtesgaden (Allemagne) où ils ont rencontré, en compagnie de Maria Orsic et une autre supporteuse  qui est seulement connue comme étant  Sigrun. Maria a affirmé avoir reçu télépathiquement  des  transmissions sur  un très  » secret manuscrit templier allemand – dans  une langue inconnue d’elle – contenant des données techniques pour la construction d’une machine volante.Des  documents de la Société du Vril mentionnent  ces messages télépathiques  qui ont leur origine dans Aldebaran, un système à  68 années-lumière  de la terre ,dans la constellation du Taureau. Elle avait deux piles de papiers: une avec le script Templiers, l’autre avec une écriture lisible. Maria soupçonnait  que la deuxième pile serait écrite  dans une langue ancienne de l’Est et, par conséquent, elle pourrait être facilitée par les « Panbabylonists», un cercle étroit de la société de Thulé qui a été intégré par Hugo Winckler, Peter Jensen, Friedrich Delitzsch et autres. Il s’est avéré que la langue apparemment mystérieuse  était en fait  du Summérien ancien et donc la langue des anciens fondateurs de la culture babylonienne. Sigrun, de la Gesellschaft Vril a  aidé à traduire la langue et à déchiffrer les  » images mentales étranges » d’une machine de vol circulaire.

Maria Orsic vivait en permanence avec ses amies.Elles dormaient souvent ensemble, car il fallait interpréter les écrits et les messages télépathiques de Maria …qui se levait souvent dans son sommeil pour écrire ou dicter ses rêves,ses messages venus de l’au-delà.Elle écrivait ou dessinait de façon automatique,comme guidée par des entités.Il y a également des documents de la Société du Vril qui parlent de l’exposition de son corps…nu face aux étoiles,la nuit,pour faciliter les communications avec les puissances extraterrestres.Dans les textes,il n’est fait mention que de femmes seulement: Développement d’une « sexualité sacrée »,voire d’un érotisme cosmique  entre ces femmes et …en invitant les entités extraterrestres vers elles.Le premier à avoir respecté cet état de fait,est Henrich Himmler lui-même.Le chef des SS semblerait avoir été un homme beaucoup plus tolérant que l’histoire nous relate

Le concept de «autre science» (ou «science alternative») entre  à échéance en ce moment et pour  les années suivantes. En raison des difficultés de financement, il a fallu trois ans avant que le projet de machine volante a commencé à prendre forme. En 1922, les pièces de la machine ont commencé à arriver indépendamment de diverses sources industrielles payées en totalité par Thule et Vril.

À la fin de Novembre 1924, elle a visité Rudolf Hess dans son appartement à Munich, avec Rudolf von Sebottendorf, le fondateur de la Société de Thulé. Sebottendorf voulait communiquer avec Dietrich Eckart, qui avait décédé un an avant. Eckert avait traduit les pièces d’Ibsen en allemand et en avait publié le magazine « Auf gut Deutsch », il a également été membre de la Société de Thulé. Pour établir le contact avec Eckart, Sebottendorff et autres Thulists (parmi eux Ernst Schulte-Strathauss) a rejoint mains autour d’une table drapé de noir.

Le RFZ1 fut le premier disque volant construit sous les informations émises par Maria Orsic…Il est directement dérivé d’après les plans du Crash ovni de Freiburg.RFZ1

Le crash ovni de Freiburg

29/07/1936… 15h00 (tel). Un «disque volant  » a survolé le territoire de la  France,à partir des Pays Basques. Puis  il survole Vintimille à très basse altitude (600 mètres), puis viole la zone militaire de Gouta et de Bayard. Malgré la faible altitude, aucun des observateurs militaires n’est capable d’identifier le modèle de l’ »avion Fantôme »,ni sa nationalité. Par un étrange « hazard »,aucun média ne sera sur place pour faire un communiqué.L’électricité manque et de nombreux appareils tombent en panne (pour un blackout…pas de  journaliste sur les lieux?) Le quartier général  des gardes-frontières italiens,au nord de l’Italie,pourra entendre le bruit de l’appareil  et alertera plus  tard  les préfectures de La Spezia et Imperia. L’alarme est donné  partout  au sujet de  » l’avion fantôme » (en fait un disque volant).

En Allemagne,Maria Orsic,la grande voyante et grande prêtresse de la Société du Vril,entre en trance.Elle écrira avoir reçu un message télépathique des occupants de l’appareil.À la tombée du jour,elle avertit  le Reichführer  Heinrich Himmler par téléphone qu’un appareil volant en forme de disque …venant d’un autre monde ,va s’écraser en Forêt Noire.

Himmler qui a une confiance aveugle en Maria Orsic ,va mobiliser tout son monde à portée de main.

Vers 18h00(3),sous un ciel nuageux et sombre un ovni s’écrase près de Freiburg,en pleine Forêt Noire.Curieusement,ce sont les grandes prêtresses de la Société du Vril et un détachement de la SS qui seront les premiers sur les lieux.Les officiers crieront des ordres à haute voix ,les civils et les curieux seront éloignés pendant que deux camions seront chargés à plein ,des débris et morceaux de l’appareil.Il y aurait au moins un survivant parmi les occupants de l’appareil.

Tout le matériel sera envoyé au Château de Wewelsburg.

Grâce à cet événement inespéré,la technologie militaire et scientifique allemande va connaître un envol …extraordinaire.Maria Orsic est à l’origine de la mise au point du premier « Ovni Nazi »!

En Décembre 1943 Maria a participé, en collaboration avec Sigrun, à une réunion organisée par  la Société du Vril à la station balnéaire de Kolberg. L’objectif principal de la réunion était de faire face au  « projet Aldebaran ». Les médiums Vril avaient reçu des informations précises sur les planètes habitables autour du soleil Aldebaran et ils étaient prêts à planifier un voyage. Ce projet a été examiné de nouveau le 22 Janvier 1944 à une réunion entre Hitler, Himmler, le Dr W. Schumann (scientifique et professeur à l’Université technique de Munich) et Kunkel, de la Vril Gesellschaft. Il a été décidé que le Vril 7 « Jäger » serait envoyé à travers un canal de dimension indépendante de la vitesse de la lumière vers  Aldebaran. Selon N. Ratthofer (écrivain), un premier vol d’essai dans le canal de dimension a eu lieu à la fin de 1944.Le vol d’essai a  presque fini dans le désastre, car après le vol, le Vril 7 ressemblait à un appareil suranné  «comme si il  volait depuis une centaine d’années ». Sa tolerie  extérieure avait l’air vieille  et avait subie des dommages en plusieurs endroits.

Maria Orsic  a disparu en 1945. Le 11 Mars 1945 ,un document interne de la Vril Gesellschaft a été envoyé à tous ses membres, une lettre écrite par Maria Orsic. La lettre se termine: « niemand bleibt hier » (personne ne séjourne ici). Ce fut la dernière annonce du Vril, et depuis lors, personne ne entendu de nouveau de Maria ou le reste des membres. Il est spéculé,par de nombreux chercheurs  qu’ils  se sont échappé en direction d’Aldebaran.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir